Hanoï, authentique et dynamique

Le bonheur de voir les vélos arrivés à bon port

Depuis le 19 Novembre, nous avons posé les pieds sur le sol de l'Asie du Sud-Est. Quelques heures après l'atterrissage, visas en poche, vélos et sacoches déballés, nous voici brulant d'impatience de plonger dans le tourbillon de la vie asiatique.

Après une première nuit bien méritée, le premier défi de l'aventure se profile devant nous: apprivoiser nos vélos avec la traversée de la capitale. On est prévenu: la circulation hanoïenne nous réserve du fil à retordre. Nous investissons très rapidement dans des masques, comme presque tous les conducteurs de 2 roues ici.

30km séparent l'aéroport de la ville, où les paysages sont très variés: chapeaux tissés en bambous et travailleurs dans les champs laissent la place à des quartiers aux rues très étroites et maisons colorées, puis à l'autoroute et une succession de fleuves.


Sur la route, nous apprenons très rapidement les deux règles du code de la route local: premièrement, le plus gros à la priorité et deuxièmement, le klaxon est l'outil le plus utile sur un véhicule.


On va aller loin avec nos deux petites sonnettes dans ce festival de klaxons.



On finit par arriver en ville.


Maisons traditionnelles cotoient les quelques gratte ciels qui redessinent peu à peu le paysage urbain.


Marchandes ambulantes de fleurs en couleur, lacs aux reflets urbains, architecture forgée par les cultures authentique vietnamienne et coloniale française, la "ville en deça du fleuve" a beaucoup à nous offrir et nous roulons dans ces petites ruelles parmi les marchés de rues comme dans ces artères au milieu d'une foule de scooters.

Nous finissons la première journée dans le quartier touristique de la ville: old Hanoï. On comprend pourquoi: ce quartier surnommé "quartier des 36 rues", coeur historique de la ville, est bourré de charme: restaurants traditionnels, ruelles pavées, vendeurs ambulants, architecturaux vietnamienne, chinoise et française se mélangent dans un espace urbain très animé.

Vient alors la question que nous nous poserons tant pendant notre voyage: où est-ce qu'on dort ? Une rencontre fortuite nous apportera la réponse à cette question plus rapidement que ce que nous l'espérions ...

ENGLISH

Le bonheur de voir les vélos arrivés à bon port


Since November 19, we have set foot on the soil of Southeast Asia. A few hours after landing, visas in pockets, bicycles and sacks unpacked, we are burning with impatience to plunge into the whirlwind of Asian life.

After a well-deserved first night, the first challenge of the adventure is before us: tame our bikes with the crossing of the capital. We are warned: the circulation in Hanoi is challenging. We invest very quickly in masks, like almost all drivers of bike drivers here.





30km separate the airport from the city, where the landscapes are very varied: hats woven bamboos and workers in the fields give way to neighborhoods with very narrow streets and colorful houses, then to the highway and a succession of rivers.


On the road, we learn very quickly the two rules of the local road code: first, the bigger the priority and secondly, the horn is the most useful tool on a vehicle.


We're going to go far with our two little bells in this festival of horns.



We finally arrive in town.


Traditional houses surround the few skyscrapers that gradually redraw the urban landscape. Flowering markets in color, lakes with urban reflections, architecture forged by authentic Vietnamese and French colonial cultures, the "city below the river" has a lot to offer us and we roll in these small alleys among the street markets as in These arteries amidst a host of scooters.

We finish the first day in the tourist district of the city: old Hanoi. One understands why: this neighborhood, nicknamed "district of the 36 streets", historic heart of the city, is full of charm: traditional restaurants, paved alleyways, street vendors, Vietnamese, Chinese and French architects mix in a lively urban space.

Then comes the question we will ask ourselves so much during our journey: where are we sleeping? A fortuitous meeting will bring us the answer to this question more quickly than we had hoped ...


Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents