Mise en jambe au Vietnam

12 jours et 518 km après notre arrivée, nous avons franchi la frontière Vietnam/Laos. Retour sur ces premiers jours en Asie du Sud-Est.


Notre première nuit au Vietnam fut à la hauteur de nos espérances. Pendant que Nico faisait quelques courses pour déjeuner, Jake, expat à Hanoï et intrigué par nos vélos, est venu à la rencontre de Lucas. Ce dernier avait bouclé un tour en vélo depuis l'Angleterre jusqu'en Australie! 2 minutes plus tard, une adresse gribouillée sur un carnet, nous avions trouvé où dormir. Jake habite dans une maison dans une petite ruelle d'un quartier typique d''Hanoï avec 4 autres voyageurs de passage et une vietnamienne. L'auberge espagnole à la vietnamienne. Tous profs d'anglais, ils nous expliquent comment gagner 20$/h et travailler 8h par semaine tout en profitant des joies du voyage et du temps libre. On serait bien restés quelques jours de plus ! Mais nous avons 15 jours pour quitter le Vietnam et pleins d'autres choses à découvrir. Après leur avoir fait essayer nos bolides dans leur ruelle, nous quittons Hanoï motivés plus que jamais.

3 jours plus tard, nous arrivons à Mai Chau: charmante vallée du Nord du Vietnam où rizières verdoyantes, falaises karstiques et minorités locales vivent en toute tranquillité. Pour en arriver là nous avons affronté notre premier col: 14km de montée sur des routes avec des pentes à plus de 10%. Aïe. Ouille. Enfin là-haut, nous découvrons l'ivresse des descentes, ça vaut largement la peine de monter ! Nous prenons un jour de repos pour découvrir les environs. Nous dormons à la "Linh Soi Homestay", maison en bois sur pilotis au bord d'un lac, transformée en gite pour recevoir les voyageurs: dortoirs collectifs, matelas sur le sol et moustiquaires, douche et toilettes: un confort qui nous suffit amplement !

Ici pas de spot touristiques, mais il fait bon se détendre, se balader et explorer les villages, caves, cascades... Nous commençons notre journée de repos par la visite de Chieu Cave. 1200 marches à gravir pour arriver dans cette grotte. Outch ! En bas, une famille nous déconseille d'y aller, on y va quand même pour voir cela de nos propres yeux. En effet, pour des personnes non sportives, la montée est ardue. Pas top pour la journée de repos, mais ça vaut le détour. Nous sommes tout seul dans cette immense grotte. Les couleurs de la roche qui cristallise et les reflets de lumière sur les stalactites: magnifique ! La grotte fait plus de 150m de long et la vue sur la vallée de Mai Chau est à couper le souffle (les 1200 marches aident aussi un peu!).


Nous enfourchons ensuite nos vélos pour rejoindre la "Go Lao Waterfall, cascade à 12km au Nord de Mai Chau, où nous nous offrons une baignade rafraichissante. L'accès y est difficile: une route assez pentue et en mauvais état. Pour y descendre, des marches sont taillées dans la terre pour rejoindre le bassin dans lequel tombe la cascade. Ahhhh c'est froid ! Mais cette douche nous fait le plus grand bien: enfin la pression est suffisante !

Fatigués par cette journée de repos, mais ravis d'avoir découvert la beauté paisible de Mai Chau, nous rencontrons le soir quelques autres voyageurs, dont Max, français sur les routes depuis 15 mois faisant un roadtrip en moto au Vietnam et Baris, backpacker turc voyageant en Asie du Sud-Est via des transports locaux. Suite à de bonnes discussions, changement de plan: nous passerons par la réserve naturelle de Pu Luong pour rejoindre la frontière un peu plus au Sud que prévu: les joies du voyage !

Nous nous enfonçons toujours plus entre campagnes et montagnes de l'Ouest du Vietnam et les sourires des habitants des villages sur notre route deviennent encore plus expressifs et chaleureux. Les enfants nous courent après, les familles nous saluent joyeusement et rigolent à la vue de nos vélos, ce sont des moments de partage courts mais intenses. Jamais nous n'avons entendu autant de "Hello!!!".

Nous arrivons dans la réserve naturelle par des sentiers boueux et des villages de minorités ethniques. Préservé de toute forme de tourisme, elle est à certains endroits uniquement "accessible" à moto, en vélo ou à pied. Vivant au rythme de la nature, les habitants construisent leur maison en bambou et bananier et leurs animaux vivent en dessous des maisons sur pilotis.



Nous allons au plus profond de la réserve jusqu'au village autarcique de Ban Hieu, coincé entre jungle et montagne.

Dans ce havre de paix, nous dormons chez l'habitant: la homestay de Mr. Ba. Attention, celle de Mr. Si s'est transformée en "eco-lodge" bien plus onéreuse (plus de 100€ la nuit, ça change!).

Terrain de foot au milieu des rizières, rencontres souriantes avec les habitants, dans ce village règne calme et sérénité. Quel bonheur !


Nous dînons avec un couple indien expatrié à Londres et petit-déjeunons des pancakes à la banane du jardin et au miel maison, miam miam!

Le lendemain nous dormons dans une autre homestay, en contrebas du village. L'accueil de Hoàng y est extraordinaire: guitare, chansons, délicieux rouleaux de printemps, découverte d'alcools locaux (banane, serpents...). Sa maison est située sur la route quelques kilomètres avant de monter à Ban Hieu.

Avant le Laos, nous passons par le village de Cam Thuy. La route sillonne entre les villages, les animaux, les montagnes et la rivière Ma. En arrivant, la vue devient grandiose: d'immenses falaises colorées bordent la rivière.

Au coucher du soleil, un grand père montre fièrement sa dernière prise à sa petite fille, beau moment d'humanité et simplicité.

Nous faisons ensuite route vers le Laos, où nous entrerons par le poste de frontière de Na Méo. La route pour y accéder monte parmi les montagnes et ce n'est pas sans peine que nous effectuons nos 150 deniers kilomètres vietnamiens. Arrive alors le passage de la frontière, les visas à l'arrivée, des routes et des paysages différents et de nouvelles rencontres extraodinaires dès les premiers jours ...

ENGLISH

12 days and 518 km after our arrival, we crossed the Vietnam / Laos border. Back on those first days in Southeast Asia.




Our first night in Vietnam was up to our expectations. While Nico was shopping for lunch, Jake, an expatriate in Hanoi and intrigued by our bikes, came to meet Lucas. He had completed a bike tour from England to Australia! 2 minutes later, an address scribbled on a notebook, we found where to sleep. Jake lives in a house in a small alley of a typical district of Hanoi with 4 other travelers and one Vietnamese girl. All teachers of English, they explain how to earn $ 20 / hour and work 8 hours a week while enjoying the joys of travel and free time. We would have stayed a few more days! But we have 15 days to leave Vietnam and full of other things to discover. After having them try our bicycles in their lane, we leave Hanoi motivated more than ever.



3 days later we arrive at Mai Chau: charming valley of the North of Vietnam where green rice fields, karst cliffs and local minorities live in peace. To get there we faced our first pass: 14km of climbing on roads with slopes to more than 10%. Ouch. Finally up there, we discover the drunkenness of the descents, it is worth much to climb! We take a day off to discover the surroundings. We sleep at the "Linh Soi Homestay", wooden house on stilts on the edge of a lake, transformed into gite to receive travelers: shared dormitories, mattresses on the ground and mosquito nets, shower and toilets: !

Here is no tourist spot, but it is good to relax, to wander and explore the villages, cellars, waterfalls ... We begin our rest day with the visit of Chieu Cave. 1200 steps to climb to arrive in this cave. Outch! Below, a family advises us not to go, we go there nevertheless to see this with our own eyes. Indeed, for non-athletes, climbing is difficult. Not great for the day off, but worth a visit. We are all alone in this huge cave. The colors of the crystallizing rock and the reflections of light on the stalactites: magnificent! The cave is more than 150m long and the view over the valley of Mai Chau is breathtaking (the 1200 steps also help a little!).

We then ride our bikes to reach the Go Lao Waterfall, a waterfall 12 km north of Mai Chau, where we offer a refreshing swim, access is difficult: a sloping road in poor condition, Steps are cut into the ground to reach the pool in which the waterfall falls, Ahhhh it is cold! But this shower does us the greatest good: finally the pressure is enough!


Tired of this day of rest, but delighted to have discovered the peaceful beauty of Mai Chau, we meet in the evening a few other travelers, including Max, French on the roads for 15 months doing a motorcycle roadtrip in Vietnam and Baris, Turkish backpacker traveling to Southeast Asia via local transport. Following good discussions, change of plan: we will pass by the nature reserve of Pu Luong to reach the border a little further south than expected: the joys of the trip!

We stick more and more between the countryside and the mountains of West Vietnam and the smiles of the inhabitants of the villages on our road become even more expressive and warm. The children run after us, the families greet us joyfully and laugh at the sight of our bikes, these are moments of sharing short but intense. We never heard so much "Hello !!!". We arrive in the nature reserve by muddy trails and villages of ethnic minorities. Preserved from all forms of tourism, it is in some places only "accessible" by motorcycle, by bike or on foot. Living according to the rhythm of nature, the inhabitants build their house in bamboo and banana and their animals live under the houses on stilts.




We go deep into the reserve until the autarkic village of Ban Hieu, stuck between jungle and mountain. In this haven of peace, we sleep in the inhabitant: the homestay of Mr. Ba. Attention, that of Mr. Si has turned into eco lodge much more expensive (more than 100 € per night, it changes!). Ground of foot in the middle of the rice fields, smiling encounters with the inhabitants, in this village reigns calm and serenity. What happiness !


We dined with an Indian couple expatriate in London and breakfast pancakes with garden banana and homemade honey, yum yum. The next day we sleep in another homestay, below the village. The reception of Hoàng is extraodinary: guitar, songs, delicious rolls of spring, discovery of local alcohols (banana, snakes ...). His house is located on the road a few kilometers before climbing to Ban Hieu.

Before Laos, we pass through the village of Cam Thuy. The road crosses the villages, the animals, the mountains and the river Ma. On arriving, the view becomes grandiose: huge colored cliffs border the river.

At sunset, a great father proudly shows his last catch to his little daughter, beautiful moment of humanity and simplicity.

We then drive to Laos, where we enter via the border crossing of Na Meo. The road to reach it rises among the mountains and it is not without difficulty that we carry out our 150 denier kilometers Vietnamese. Then arrives the crossing of the border, visas on arrival, different roads and landscapes and new extraordinary encounters from the first days ...


Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

" L'éducation est l'arme la plus puissante pour changer le monde. "

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now